Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
loading ...

Assouplissement des règles de versement des indemnités journalières et des indemnités complémentaires pour les personnes touchées par la Covid 19


 

Un décret en date du 8 janvier 2021 prévoit l’application d’un régime dérogatoire relatif aux indemnités journalières et à l’indemnité complémentaire pour les assurés impactés par la Covid-19.

 

En effet, les salariés se trouvant dans l’impossibilité de travailler, y compris à distance pourront bénéficier des indemnités journalières et de l’indemnité complémentaire sans que soient remplies les conditions d’ouverture de droit (ancienneté ou contribution minimale) et sans délai de carence.

 

Sont visés par ce décret :

 

1°- Les arrêts de travail dont les indemnités ont été versées à compter du 1er janvier 2021 pour :

 

- les personnes vulnérables

 

- le parent d’un enfant de moins de 16 ans ou d’une personne en situation de handicap faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile

 

- la personne dite « cas contact » et faisant l’objet d’une mesure d’isolement

 

- la personne faisant l’objet d’une mesure de placement en isolement ou de mise en quarantaine à son arrivée en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, à La Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin ou à Saint-Pierre-et-Miquelon.

 

2°- Les arrêts de travail à compter du 10 janvier 2021 pour :

 

- les personnes présentant les symptômes de l’infection à la Covid-19 à condition de réaliser un test de détection du SARS-CoV-2 dans les 2 jours à compter du début de l’arrêt. Ces personnes bénéficieront du régime dérogatoire jusqu’à la date d’obtention du résultat du test.

 

- les personnes présentant un test de détection du SARS-CoV-2 positif

 

* * *

 

Dans tous ces cas, le salarié devra se déclarer en ligne sur le site declare.ameli.fr afin que l’arrêt de travail soit établi.

Ces dispositions s’appliquent jusqu’au 31 mars 2021 inclus.

 

 

Article rédigé le 11 janvier 2021

Retour aux actualités