Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
loading ...

COVID 19 : que signifie un passage au stade 3 pour les entreprises ?



Face à l’augmentation du nombre de cas de personnes infectées par le covid 19 en France, le passage au stade 3 de l’épidémie apparaît de plus en plus probable dans les jours à venir. Dès lors à quoi doivent s'attendre et se préparer les salariés et les entreprises ?


Le plan relatif au coronavirus a été établi par le gouvernement, mais celui-ci n'est pas public pour le moment. Les services du premier ministre ont toutefois précisé que «les stades sont identiques au plan de pandémie grippale» élaboré et diffusé par le gouvernement en 2011 après la pandémie de grippe A (H1N1) de 2009.

 

Ce stade peut s'envisager pendant une période de 12 semaines.


Voici des exemples de type de mesures qui peuvent être prises au stade 3 selon le plan de 2011 contre la pandémie grippale. Certaines impacteront l'organisation des entreprises :

 

  • Fermetures des crèches, établissements d'enseignement et de formation, internats, accueils collectifs de mineurs. Cette mesure impactera l'organisation des entreprises, indirectement, par la nécessité des salariés à devoir gérer la garde de leurs enfants.


  • Activation des solutions permettant d'assurer la continuité pédagogique pour les élèves et étudiants concernés par l'interruption des cours due à une fermeture d'établissement en cas de pandémie.


  • Mesures de protection de populations spécifiques (personnes âgées, personnes handicapées, enfants, personnes sans domicile fixe…) en situation pandémique.


  • Encouragement du public à utiliser les moyens de transports individuels. La saturation des réseaux routiers, déjà forte autour des métropoles françaises, s'amplifierait. Les conséquences seront multiples (impact sur la logistique, gestion du télétravail, niveau de pollution et restriction éventuelle supplémentaire associée).

 

  • Demande de limitation des déplacements individuels non essentiels. Le secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a indiqué que "des restrictions de transports pourraient être envisagées, dans la version la plus maximaliste des plans de continuité". Cette mesure impactera les relations inter et intra entreprises et notamment l'activité commerciale. En conséquence, la mise en place ou généralisation des outils de visioconférences est à envisager. 

 

  • Restriction d'activités collectives : spectacles, rencontres sportives, foires et salons, grands rassemblements, limitation des activités cultuelles, limitations d'activités professionnelles, sociales, éducatives et associatives non essentielles. L'impact déjà ressenti au stade 2 pour l'industrie de l'événementiel s'amplifiera.

 

  • Appel à la mise en oeuvre des mesures de distance de protection sanitaire : travail à distance, limitation des réunions et déplacements, téléconférences. La vérification de la capacité technique par les entreprises à mettre en œuvre les outils de télétravail est à réaliser très rapidement.


  • Mise en œuvre des dispositions relatives au chômage partiel.


  • Mise en sécurité d'installations industrielles à risque.


  • Mise en place d'une surveillance des prix et de la disponibilité des produits dans les lieux de distribution.


  • Production et distribution d'eau potable et contrôle de la qualité des eaux potables et de loisirs.


  • Approvisionnement alimentaire et produits de première nécessité : production et distribution.


  • Maintien des industries pharmaceutiques, médicales et de produits d'hygiène : produits de santé essentiels.


  • Plan de continuité des établissements de santé.

Retour aux actualités