Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
loading ...

Vie privée du salarié :

Laisser sa session Facebook ouverte sur l'ordinateur de l'entreprise permet à l'employeur de se prévaloir du contenu des conversations


Les propos tenus par une salariée sur son compte Facebook, affichés sur l'écran de l'ordinateur de l'entreprise et visibles de toutes les personnes présentes dans le magasin, ont perdu leur caractère privé.


L'examen des messages produits démontrant que lors de conversations sur Facebook avec une ancienne salariée, l'intéressée tenait de manière régulière des propos irrespectueux, injurieux et malveillants à l'égard de sa supérieure, de ses collègues du magasin, ainsi que de la gérante de l'entreprise, pendant son arrêt maladie précédant sa reprise, et durant les quelques jours de travail précédent sa mise à pied, le jugement entrepris est confirmé en ce qu'il a considéré ces agissements comme constitutifs d'une faute grave justifiant le licenciement.

 

CA Toulouse, 4ème ch., 2 février 2018, n° 16/04882


Documents associés

Retour aux actualités