Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
loading ...

INAPTITUDE : Devez-vous former le salarié inapte à un autre métier ?

Sources : 

  • Arrêt de la Cour de Cassation, chambre sociale, du 16 mars 2016, n° 13-25927

Un employeur doit faire face à son obligation de reclassement suite à la déclaration d'inaptitude d'une de ses salariées. Il constate que tous les postes compatibles avec son état de santé nécessiteraient une autre formation que la sienne. Doit-il la former ou s'en séparer ?


Un reclassement sur un poste aussi comparable que possible au précédent

Un employeur demande au médecin du travail de lui décrire les tâches que sa salariée inapte peut réaliser. Il envisage de les regrouper pour en faire un poste qu'il pourrait proposer à la salariée, à titre de reclassement. Il en ressort que la salariée pourrait occuper un poste de technicienne informatique mais qu'elle n'a pas la formation nécessaire à cette fonction. L'employeur finit donc par la licencier.

La salariée conteste son licenciement : elle estime que l'employeur n'a pas fait l'effort de la reclasser. En retour, ce dernier rappelle que l'emploi qu'il doit lui proposer doit être aussi comparable que possible au précédent. Il soutient, en outre, qu'il n'a ni l'obligation, ni les moyens de la former sur un métier qui requiert d'autres qualifications que les siennes.

Et il a raison ! Le juge confirme que l'employeur n'est pas tenu de donner au salarié une formation de base différente de la sienne et relevant d'un autre métier. Le licenciement pour inaptitude est donc ici justifié.

Retour aux actualités